fbpx
arrow

Les fleurs et la cuisine (partie 9) : L’hémérocalle

Etymologie
L’hémérocalle vient d’Extrême-Orient. Son nom veut dire « fleur qui ne dure qu’une journée ».

Botanique
L’hémérocalle appartient à la famille des Liliacées.
L’hémérocalle ou « lis rouge » est originaire du sud de l’Europe et d’Asie. Il est fréquemment utilisé pour l’ornementation des jardins.
C’est une plante vivant en colonies, à feuilles étroites et allongées, en touffes denses, d’où sortent les hampes florales portant de grandes fleurs rouge brunâtre semblable à celles des lis.
Il faut planter l’hémérocalle dans une plate-bande ou un gazon fertile. Certaines espèces prennent deux ans avant de fleurir. L’idéal est de fertiliser les plantes avec du fumier au printemps.

Nutrition
Les hémérocalles entrent dans plusieurs recettes d’origine chinoise. Ils en consomment depuis toujours. On peut manger les pétales et les boutons floraux. Ils ont un goût frais et une structure croquante.

Quand les récolter ?
Les hémérocalles s’ouvrent dans l’eau chaude. Vous pouvez les cueillir en boutons, les
réfrigérer et, le lendemain, les plonger dans l’eau chaude. Elles s’ouvriront élégamment. On peut aussi congeler les boutons floraux et les fleurs. Parfois, certaines personnes les conservent au sel.

Les fleurs d’hémérocalle se mangent crues ou cuites. Leur saveur aromatique et sucrée est agréable. Cuites, on les frit en beignets, on les cuit comme légumes, soit on en garnit les soupes soit on s’en sert pour les épaissir, on les prépare en omelette. Crues, elles garnissent les salades, elles servent à préparer un vinaigre fleuri.
Les jeunes pousses foliaires et les tubercules sont également comestibles.

Recette du poulet braisé avec gingembre et boutons d’hémérocalle

Ingrédients pour 4 personnes :

– 1 poulet désossé de 1kg
– 15 boutons floraux d’hémérocalle
– 2 c. à. s. d’huile d’ olive
– 1 morceau de 4cm de gingembre frais
– 1 gousse d’ail écrasée
– 100 ml de xérès ou de vin blanc sec
– 1c . à .s . de miel
– 50 ml de soya

Préparation :
Coupez le poulet en petits morceaux. Retirez le bout des tiges des boutons floraux puis, coupez en 12 en deux ou trois morceaux. Pelez le gingembre et râpez le. Chauffez l’huile et faire revenir l’ail et l gingembre jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajoutez le poulet et cuisez à feu modéré. Lorsque les morceaux sont dorés, ajoutez les boutons floraux, le xérès ou le vin, le miel et la sauce de soya. Couvrez la sauteuse et laissez mijoter à feu doux 25 min. Si la sauce épaissit trop, incorporez un peu d’eau chaude à la fin. Décorez avec le reste des fleurs et servir avec du riz.

Suivez notre série d’articles « Les fleurs et la cuisine » durant les prochaines semaines sur ce blog et notre page Facebook.
A la fin du voyage, les fleurs n’auront plus de secrets pour vous !

Cuisine Fleurs Série